La presse parle du festival de tatouage

journal-la-provence-stephane-chaudesaigues-tatoueur-avignon
Dans le portrait qu’il a dressé de Stéphane Chaudesaigues en mai 2018, le quotidien La Provence évoque la rencontre estivale fondée par le tatoueur.
cite-caldagues-chaudes-aigues-cantal-tattoo
"En point d’orgue, il y a bien sûr le festival du tatouage, devenu un incontournable à Chaudes-Aigues, malheureusement non programmé cette année", ce que déplore Florence Bout, correspondante du journal La Montagne.
Le fondateur et président du Cantal Ink Stéphane Chaudesaigues était l'invité du 19/20 France 3 Auvergne de Charline Collet le 16 septembre 2017.
"Faute de subventions, Stéphane Chaudesaigues, le créateur du festival de tatouage, jette l'éponge", rapporte France 3 Auvergne-Rhône-Alpes.
Stéphane Chaudesaigues l'a annoncé : le festival du tatouage de Chaudes-Aigues ne reviendra pas en 2018. En cause, un manque de financement public.
Après avoir laissé planer le doute, cette fois, Stéphane Chaudesaigues l’affirme : il n’organisera pas de festival du tatouage l’an prochain.
L’été touchant à sa fin, La Montagne revient sur les événements ayant marqué les mois de juillet et d’aout 2017 dans la région de Saint-Flour.
En visite au festival du tatouage de Chaudes-Aigues le mois dernier, Laurent Wauquiez a succombé à la tentation et s'est fait tatouer. Vraiment ?
"Un petit plus qui a fait beaucoup pour l’animation du village sans rien enlever à l’attractivité du Cantal Ink" : La Dépêche d’Auvergne nous parle Cantal Wheels.
Toujours plus de monde mais toujours pas d’équilibre financier pour le Festival du Tatouage Cantal Ink, après cinq éditions.

Pages

Newsletter

Suivez les actus du Festival