La presse parle du festival de tatouage

Le fondateur et président du Cantal Ink Stéphane Chaudesaigues était l'invité du 19/20 France 3 Auvergne de Charline Collet le 16 septembre 2017.
"Faute de subventions, Stéphane Chaudesaigues, le créateur du festival de tatouage, jette l'éponge", rapporte France 3 Auvergne-Rhône-Alpes.
Stéphane Chaudesaigues l'a annoncé : le festival du tatouage de Chaudes-Aigues ne reviendra pas en 2018. En cause, un manque de financement public.
Après avoir laissé planer le doute, cette fois, Stéphane Chaudesaigues l’affirme : il n’organisera pas de festival du tatouage l’an prochain.
L’été touchant à sa fin, La Montagne revient sur les événements ayant marqué les mois de juillet et d’aout 2017 dans la région de Saint-Flour.
En visite au festival du tatouage de Chaudes-Aigues le mois dernier, Laurent Wauquiez a succombé à la tentation et s'est fait tatouer. Vraiment ?
"Un petit plus qui a fait beaucoup pour l’animation du village sans rien enlever à l’attractivité du Cantal Ink" : La Dépêche d’Auvergne nous parle Cantal Wheels.
Toujours plus de monde mais toujours pas d’équilibre financier pour le Festival du Tatouage Cantal Ink, après cinq éditions.
Stéphane Chaudesaigues fait ses comptes : il lui faut une plus grande aide financière pour pouvoir monter un 6ème Cantal Ink.
"La 5e édition du Cantal Ink, couplée pour la première fois avec le Cantal Wheels, a vraisemblablement pulvérisé le record de fréquentation", avance La Montagne.

Pages

Newsletter

Suivez les actus du Festival